Accueil > À propos

Enfants de Bolivie est un organisme sans but lucratif qui a été créé afin de venir en aide à des jeunes qui ont été abandonnés ou dont la famille ne peut prendre charge. Cet organisme vise à soutenir les efforts de M. Yvon Sabourin, coopérateur salésien en Bolivie, ainsi que de toute l’équipe qu’il a mise en place dans ce pays, soit au Hogar de niños Jesus Infante, à la Granja Mama Margarita, à la Casa Cueva, à la Casa Lucia et afin d’aider d’autres jeunes qui poursuivent leur études à Santa Cruz.

Les fonds recueillis par cet organisme sont utilisés afin d’héberger, de nourrir et de scolariser ces jeunes.

La Bolivie est le pays le plus pauvre d’Amérique du sud. C’est un pays fortement métissé qui se caractérise par un problème important au niveau de la répartition de la richesse. Des efforts sont faits par le gouvernement du pays afin d’aider les populations les plus démunies. Par contre, les résultats sont lents et les problèmes socio-économiques et de santé en Bolivie sont nombreux (pauvreté, abus sous des formes diverses, rejet, violence, alcoolisme, etc.). Ainsi, 66% des jeunes qui sont référés au foyer sont atteint de la maladie de Chagas http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_Chagas qui est causée par un moustique se développant dans des maisons en adobe (boue séchée et paille). On note également que 40 % de sa population a moins de 18 ans et que 60 % des foyers n’ont ni eau ni électricité.

Beaucoup d’enfants sont victimes de rejet ou d’abandon par leur famille et vivant souvent une situation de pauvreté extrême, sont référés à différents centre privés par un organisme gouvernemental s’occupant de l’aide à l’enfance.

Environ 11,000 personnes vivent dans cette ville alors que 28,000 autres résident dans la région de Vallegrande. Celle-ci est principalement agricole qui n’est dotée d’aucune base industrielle véritable.

Enfants de Bolivie et les centres financés dans ce pays ont pour mission d’aider ces jeunes et de tenter de leur offrir un milieu de vie stable et sécurisant.

 


FONCTIONNEMENT ET ORGANISATION

Enfants de Bolivie est un organisme régi par une charte et bénéficie d’une existence légale reconnue par les différents paliers de gouvernement. Il est agréé par l’Agence de revenu du Canada à titre d’organisme de bienfaisance et a le numéro d’enregistrement suivant : 86653 1627 RR001.

Il est encadré par un conseil d’administration composé de plus de douze membres dont le rôle principal est d’appuyer les efforts de M. Yvon Sabourin et de son équipe en Bolivie ainsi que de recueillir des fonds pour y assumer le coût de ces projets. Les fonds recueillis par l’équipe de bénévoles sont transmis à 97,5 % en Bolivie afin de servir à l’œuvre auprès des enfants. Aucun salaire ou honoraire n’est versé aux bénévoles au Québec. Ainsi, chacun d’eux assume ses propres dépenses dans le cadre de son travail pour Enfants de Bolivie.

Nous tenons un budget serré et les frais d’administration sont réduits au minimum. Seulement 0,025 sous par dollar servent à l’administration pour les frais de transfert de fonds, journal, émission de reçus de charité, timbres, enveloppes, etc. Donc, pour chaque dollar de don 97,5 sous vont directement en Bolivie afin de maximiser l’aide aux enfants et jeunes auxquels nous venons en aide.

Nous sommes également très fiers de souligner que les fonds envoyés en Bolivie y font l’objet d’une « saine gestion ». Des efforts constants sont faits afin que rien ne soit perdu ou volé. Des personnes sont responsables de certains secteurs d’activité, des inventaires sont faits, des reçus ou justifications sont exigés par chaque dépense, etc. De plus, tous les salaires et avantages dûs aux employés locaux sont versés en conformité avec les lois en vigueur, ce qui évite les litiges et recours légaux (qui sont nombreux en Amérique du sud).

 

NOTRE MISSION

La mission ou les objectifs stratégiques d’Enfants de Bolivie sont de trois ordres :

  1. Assurer une saine éducation des enfants dans la philosophie de Don Bosco;
  2. Favoriser graduellement un financement stable des activités par le parrainage et d’autres moyens issus de la générosité des québécois(es);
  3. Travailler au développement d’une relève bolivienne, et ce, à tous les niveaux de la gestion : éducation, agronomie, finances, administration, etc.

Essentiellement, il s’agit de mettre en pratique, par un travail simple, humble et assidu, la philosophie de Don Bosco : Éduquer, c’est aimer les jeunes tels qu’ils sont et non pas tels que nous voudrions qu’ils soient. Tout éducateur doit continuellement apprendre à faire le deuil de son propre projet pour le jeune s’il veut l’aider à bâtir son propre avenir.

Il s’agit ici d’une approche essentiellement préventive basée sur la responsabilisation des jeunes et l’intégration de différentes valeurs, ce qui évite d’adopter une approche reposant d’abord sur les punitions ou les sanctions.